La coenzyme Q10

viseul de présentation coenzyme q10

Aussi appelée ubiquinone 10 ou ubidécarénone, la coenzyme q10 est un antioxydant qui se trouve partout dans le corps, mais plus particulièrement dans le cœur et les muscles, ainsi que dans le foie et les reins.

Elle a été découverte dans la graisse animale en 1955 par R.A. Morton, un chercheur de Liverpool. Elle est isolée dans les mitochondries du cœur de bœuf en 1957 par un autre chercheur du Wisconsin.

Mais ce sont les Japonais qui en découvrent les propriétés thérapeutiques au début des années 1960, après avoir constaté que les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque congestive en présentaient de faibles taux.

Les bienfaits de la coenzyme q10

conezyme q10 bon pour le coeur

Antioxydant cinq fois plus puissant que la vitamine E, la coenzyme q10 protège l’organisme des dommages causés par les radicaux libres. Des apports élevés, de l’ordre de 100 mg par jour pendant plusieurs semaines, accroissent la résistance des sportifs à l’exercice, grâce à son action bienfaisante sur le cœur et plus généralement sur tous les muscles.

Elle permet par ailleurs d’aider à traiter les insuffisances cardiaques, en aidant le cœur à mieux assurer son rôle de pompe ; elle est ainsi utilisée comme adjuvant aux traitements classiques pour soigner l’insuffisance cardiaque au Japon et dans certains pays européens.

Chez les individus souffrant d’hypertension, la coenzyme q10 permet de réduire les pressions systolique et diastolique ; une méta-étude publiée en 2007 et examinant 12 essais cliniques réunissant 362 sujets a montré qu’un apport en CoQ10 réduisait la première de 17 mmHg et la seconde de 10 mmHg, et ce, sans effet indésirable notable.

Les niveaux de la coenzyme q10  diminuant avec l’âge, un complément en CoQ10 permet de lutter contre les effets du vieillissement cutané, tels que les rides, la sécheresse et la fragilité de la peau, en activant la production d’énergie sur le plan cellulaire.

Où trouver la coenzyme q10?

Les besoins en coenzyme q10 sont estimés à environ 10 mg, le corps étant capable de la synthétiser. Les viandes, notamment de bœuf et de poulet, et plus particulièrement le cœur de ces animaux, le poisson, en particulier la sardine, ainsi que les huiles de soja et de canola, de même que les noix et les amandes sont les meilleures sources de cette coenzyme.

La coenzyme q10 existe également sous forme de suppléments vendus en pharmacie et dans les magasins de diététique, généralement sous forme de gélules dosées de 10 à 100 mg.On peut absorber de 50 à 500 mg de coenzyme q10 par jour, voire jusqu’à 1200 mg selon certaines pathologies.

Pour prévenir les baisses d’énergie liées au vieillissement, une gélule de 30mg absorbée au cour d’un repas est conseillée à partir de 45 ans chez l’homme et à partir de la ménopause chez la femme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *